Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Peu Sur Moi

  • : Monde Imagin'Air
  • Monde Imagin'Air
  • : Des photos et des mots ou des mots et des photos...un partage au goût de l'émotion de l'imagin'Air
  • Contact

 pour devenir

 

Merci pour vos visites.

En Juillet 2012

 vous avez été

403 visiteurs

à tourner ces pages

et 20983 visiteurs

depuis la création

de ce poétic'blog.

L'imagin'air continue

à produire des mots

qui se fondent

dans l'horizon

 

ceux de tous...

 


   

Ce n’est pas simple
De partir en voyage.
Pas si simple
Quand la destination
Est l'île de la sérénité.
Libres de s'accrocher
Pour un temps à la forme, 
A la couleur d'un nuage,
Perdu dans un aplat de bleu,
Au dessin des collines lointaines,
Pensées aléatoires,
C'est avec des mots
Posés, parfois osés,
Toujours partagés
Que nous donnons un corps 
A notre espérance...
C'est ça..
Le monde Imagin'Air !

 

Dans Le Temps

7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 23:02

poetes-01.pngtexte (c) Imagin'Air  

 

 Serait-ce la force secrète
Dont il faut trouver la clé
Dans nos rêves lointains
Ou le sursaut d’une vie
Agonisante de platitude
Amenant les amertumes
Du poignant patrimoine
Des poètes maudits…

Peu importe l'origine
Silhouettes excommuniées
Déchaînez-vous…
Formez l’étrange cortège
Enterrant la bêtise humaine.
Place aux comédiens
De rêver tout haut
Faisant naître la métaphore
De l’âme au paysage choisi*
Capable de transformer
Un mur gris de lamentations
En un beau jardin de Bethléem.

 

 

 

* Métaphore inspirée par Paul Verlaine

 

 

Repost 0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 22:01

 

 

Mes-images-copie-1.jpgtexte et image (c) Imagin'Air

 

Sur l'étendue de l'eau
Un vieil arbre observe
L’éclat de son image.

Les mémoires de son passé
En flottements nostalgiques
S’échouent en vagues à l’âme.
Naguère porteur de nids,
Recouvert  au gré des saisons
De satin vert ou de velours de feu,
Les bienheureux venaient
S’abriter à l’ombre de ses branches
Portées par son tronc où les siècles
Ne purent effacer les cœurs gravés.
Confident des passions naissantes
Il s’est fait témoin du temps alangui

Pour les enfants nés et à venir,

Il est une destination obligée,
Une épigramme ancestrale.
Birbe malgré lui, il se sent
Accablé dans sa nudité
Il regarde les strass éparpillés
De sa parure flotter sans lutter,
Le courant les emportant
En douceur vers un autre destin.
En sursaut d’orgueil
Il s’étire de la tête au pied
Dans le soleil timide d’octobre
Il reste fort et fier, bien campé.
Ses racines lourdes de souvenirs
Restent l’image inaltérée de la vie.

   

 

 


 

Repost 0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 22:10

Récemment mis à jour-copie-1texte et image (c) Imagin'Air
 

Les désirs donnent le rythme,
Les heures s’endorment ivres
Dans l’ordonnance de la lumière
Accomplissant leurs rituels
Dans la mouvance de l’ombre.
Au cœur du mouvement, une brise
Anime les envies dans les veines
D'un présent, hors du temps…
Elle répand dans les corps
Les plaisirs les plus fous,
Renouvelant l'aventure accordée
A la nuit qui se marie au jour
Pour créer l’infini qui éblouit.
Les mers affolées s'acclimatent
Au destin d'une histoire propulsée
Par les râles d’un vent dément
Qui dépoussière les apparences
D'une époque perdue dans l'illusion.
La mémoire est un décor vivace
Dans lequel bouillonne le monde,
Apuré du sortilège de la bêtise.
Chauds sont les mots doux,
Sous l'emprise d'un rire passionné,
Où l'urgence fait voler en éclats,
Les heures bleues de la nuit
 Sous le masque enjoué
D'une fragrance reniflée
Dans les brumes du plaisir.

 

   

 

 Ecoutez " Pleasure " de Camille 

 

 
Repost 0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 22:43

Mes-images1.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Depuis le premier jour
J’imagine bouger
Me faire bercer

Sans résistance
Simplement être
Sur ma branche
Nourrie de la sève
Nutritive de la vie.
Je résiste tout l’été
Jusqu’à l’arrivée
De la reine blanche,
 Et pendant ce temps
Je regarde batifoler
Les amoureux s’aimer
S’enlacer sur le banc…
Quand viendra l’automne
Je me laisserai tomber
Pour finir ignorée
Par ceux qui l’été,
Se sont embrassés.
Je finirai au mieux
Dans un herbier épuré
Ou ramassée par le jardinier
Pour finir en cendre
Brûlée par la mise à feu
De sa main lapidaire.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 10:05

 

Mes-images3-2.jpg

 

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Les bouches se murmurent,
L’aphorisme magique
S’élève au-dessus des têtes
Et se désagrège en poussières.
Les épris figés, main dans la main,
Ecoutent libres d’entendre la voix.
La bougie lâche des crépitements
Et projette sur le papier peint

Des ombres fantasques.

Il est là… ?
Un silence passe…
Il est là. Il nous entend !
L’esprit nous perçoit.
Il est le seul capable
De faire bouger nos destinées
Entre une bougie et deux baisers.

 

 

A toi, de Léo Ferré..

Repost 0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 09:04

un-cafe-svp.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air


 

Il y a un café sur la table
Une grande tasse bien pleine,
Comme celle qu'on a envie
De prendre entre ses deux mains.
Des doigts s'y recroquevillent,
La soulève lentement
Jusqu’à la hauteur de sa bouche.
Deux lèvres s’ouvrent et se ferment
Contre les bords de la tasse brûlante.
Une voix résonne derrière l'arôme du café.
La gorgée se faufilant au fond de la bouche,
Deux lèvres se retournent et s’embrassent,
Tandis que la tasse termine son envolée
Au creux de la soucoupe.
La chaleur et l'arôme se dispersent
L’amour se fond, absorbé
Par des lèvres au goût de café…

 

 

 

 

Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 08:47

au-pied-de-la-bulle.jpgImage auteur inconnu - texte Imagin'Air © Tous droits réservés

 

 

 

 Je suis un rien du beaucoup
L’ombre et la lumière,
L’agrément de l’ombre
L’aspiration de la lumière,
L’espérance du temps
Qui s’apaise et se berce
Au fond de l’espace.
Je suis fait de beaucoup de rien,

Jamais encore associés
Mais qui s’épanouissent
Au cœur de ton âme.
Je suis le bruit d’un silence,
Qui gronde comme la cascade
Je suis un jardinier marin
Un faucon ivre d’être pèlerin
Je suis un  cœur en offrande,
Porteur de l’eau bénite
Qui s’offre, se donne,
Pour finir par ricocher 
 Sur les rives de l’amour.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Les photos de rêves
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 07:58

 Les-images19-copie-1.jpg 

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Je fais un rêve étrange,
Pénétrant, lointain,
Une femme qui m’aime
Aux confins de l’obscurité,
De l’accord, de la quiétude.
Je découvre sa transparence,
Comme une pensée associée.
Ce n’est pas une voie inconnue,
Mais un tout d’un être doux
Un mouvement tranquille
Une intelligence faite d’or.
En m’offrant à ses yeux
Elle me conféra un pouvoir,
Un esprit aux vertus célestes
Capables de me protéger
De m’offrir comme cadeau
Des nuits salvatrices
Loin des tourments…


 

 

 

© Tous droits réservés Imagin'Air

Repost 0
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 10:35

collage4.jpg

 

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Entend cette parole,
A l’arrimage si fragile.
Il est un regard,
Qui se découvre
Grandit d’avoir vu.
Juste un regard
Qui se lève ou s’embue.
Il est  celui qui est en face
Le miroir des sentiments
Empreint de reflets
Qui révèlent en silence
La profondeur de ton âme.

Écoute cette parole...
Si tu ne l’entends pas,
Ecoute encore plus fort.
Il est ce ténébreux visage
Qui porte le nom d’un chemin.
Celui qui s’offre et se prend
Car il conduit là où tu sais.
Il est l’emblème d’un combat,
Qui ne cesse que lorsqu’enfin,

Deux inconnus se réfugient
Aux bras l’un de l’autre…
Sous leurs espoirs, ils sont nus.
L’un est aérien,
Il est pollen, il est marin.

Il est le sang aux veines du monde.
Sous ses pieds

Chaque terre porte un nom,
Dans son regard, tout existe.
L’autre est mouvement,
Entre amarres et horizon.
Il est  un  mystère
Que l’on ne peut dévoiler,

Sans briser à jamais
Le chemin qui mène à lui.
L’un est chacun de nous,
Qui désire le lendemain,
Comme autrefois

Et pour toujours.

L’autre c’est toi...

   

  

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 09:12


Mes-images2-1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Une prise de conscience
Quand je ferme les yeux,
Nul autre existant
N’est plus sensible
Qu’une étendue sereine.
C’est un mystère sans fond,
Loin d’un passé décoloré.
Mon esprit lévite
Telle une méduse bleue

Et la légèreté d’être 
En forme de filaments,
L’agite calmement.
Des ondes positives
M’accompagnent ici et là
Mais qu’annoncent-elles ?
Un picotement aux joues
Une rougeur, une chaleur

Je suis en sain amour.
Mes yeux s’ouvrent,
Je pousse la porte
Tu es là…


Ecoutez le langage du cerveau..

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article

Pages