Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Peu Sur Moi

  • : Monde Imagin'Air
  • Monde Imagin'Air
  • : Des photos et des mots ou des mots et des photos...un partage au goût de l'émotion de l'imagin'Air
  • Contact

 pour devenir

 

Merci pour vos visites.

En Juillet 2012

 vous avez été

403 visiteurs

à tourner ces pages

et 20983 visiteurs

depuis la création

de ce poétic'blog.

L'imagin'air continue

à produire des mots

qui se fondent

dans l'horizon

 

ceux de tous...

 


   

Ce n’est pas simple
De partir en voyage.
Pas si simple
Quand la destination
Est l'île de la sérénité.
Libres de s'accrocher
Pour un temps à la forme, 
A la couleur d'un nuage,
Perdu dans un aplat de bleu,
Au dessin des collines lointaines,
Pensées aléatoires,
C'est avec des mots
Posés, parfois osés,
Toujours partagés
Que nous donnons un corps 
A notre espérance...
C'est ça..
Le monde Imagin'Air !

 

Dans Le Temps

7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 09:57

 

« J’irai ainsi chevauchant

 Les mots des médisants

Avec mon visage d’illuminé

Et je me dirai, réjouis-toi

Tu marches comme jamais

Tu as marché, libre,

Sur un chemin d’éternité »

(extrait de son poème « Le pèlerin »)

 

 

 blog.jpg

 

 

Le souffle de mon amour, de mon roi

S’en est allé rejoindre ce monde qu’il aimait tant

Son monde Imagin’Air.

Il a traversé sa ligne d’horizon pour rejoindre

Le pays où chantent les vagues,

Le pays où les bateaux ne meurent pas,

Ils vivent une autre vie

Entre mer et étoiles.

Ton sourire, ta tendresse, ton amour

Le chant de tes mots

Seront à jamais gravés dans mon cœur.

 Ton épouse, ta femme

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 23:26

Les-images2.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

 

Somme éternelle de citadelles,

De coins de pierre,

De vents virevoltants,

De regards pénétrants,

Somme assassine de perdition,

A se brûler à petit feu,

S'acheminer vers un air de tango,

S'envoler, tournoyer

Jusqu'à se soûler d'oxygène.

Prends la vie à bras ouverts,

Crois toujours en l'autre, en toi,

Préserve ta joie et ta curiosité.

La vérité t'appartient,  te ressemble,

Tes yeux respirent la vérité.

N'écoute pas les mauvaises ébauches,

Regarde le chemin qui s'ouvre à toi,

Regarde la lumière là-bas,

Avance, elle vient vers toi.

  

 

 

 Ecoutez Jean-Louis Aubert  " Jusqu'à le vent tombe "

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 08:48


 images8.jpg
© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

 

Sous la voilure en coton blanc,
J’éclairerai le lumignon,
Récitant l’oraison des pieux.
Je laisserai venir à moi
Les bâtisseurs de l’espérance
Et avec eux le soin d'ériger
Le temple des enfants bénis.
Revêtu de ma houppelande
D’arpenteur des chemins
J'irai de clairières en vallées
Nourri par le prana céleste.
Avec un cierge votif
Porté par l’Angélus
J'irai ainsi chevauchant
Les mots des médisants
Avec mon visage d'illuminé
Et je me dirai, réjouis-toi,
Tu marches, comme jamais

Tu as marché libre,
Sur un chemin d’éternité.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 07:04

dunes-oleron-2-gif.jpg
 © Tous droits réservés Imagin'Air 

 

J'ai espéré
De tout mon être
Dans la silhouette
Des jours de brumes, 
Dans l’apparence
Des jours de pluie, 
D
ans le soleil
Brûlant le béni olivier.
Certitude ancrée,
J’ai attendu, 
Ce jour de paix
Révoquant l'esclavage.
Il viendra ce jour,
Sans ternissure
Dans un nuage
De poussières brillantes
Prenant sa place
De grand géomètre
Arrondissant les angles
Des cœurs d’infortune.
De sa gomme,
Il effacera les marques de suie
Pour revenir chargé
D’embruns des ancêtres.
Dans la silhouette
Des jours de brumes,
 Dans l’apparence
Des jours de pluie, 
Dans le soleil
Traversant le béni olivier,
Porté par les chants
Envoûtant des prêtres
Il sera là,
Dans  ses yeux
Des éclats de lune,
Il émanera de lui
Le désir qu’entend la fine ouïe
Un mot chanté 
A faire exploser l’audimètre
Entre mer et étoiles,
Le bonheur sortira des dunes.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 08:59

lapins2-001.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air  

 

J'ai vu la nuit et toi le jour

Nous sommes inspiration

Nous volons à la lune

L’entente troublante

Qui de sa voix cristalline

Fait lever le jour annoncé

Sur une étrange idée…

J'ai le jour, tu as la nuit

Poudre née de la magie

D’offrandes imprévisibles

De larmes fragiles mêlées

D’éclipses et de souvenirs,

De traces et de mystères.

Humblement, nous savons

Que nous ne possédons

Ni la seconde, ni le siècle,

Ni les cieux, ni les étendues

Ni le pivot, ni la charnière

Nous savons seulement

Que nous avons le prisme

De la discrète lumière.

Je suis la nuit, tu es le jour

Ensemble nous sommes

Le bon jour qui se dérobe

 A la nuit des petits lapins.

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 22:23

Recemment-mis-a-jour3-copie-1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Entre l’or et l’obscur
L’éblouissante lumière
Au bout du chemin
Se reflète dans l’Excalibur.
Dans la longue allée de terre
Les tons incendiaires
Offrent un labyrinthe légendaire
Où l’âme d’Arthur se perd,
S’égarant sans raison
Dans le symbole vivant
De l’épée dans l’enclume.
Le temps joue à califourchon
Pour qu’au matin vacillant
Les serments des amants
Couvrent les bourgeons du cœur,
Du costume absolu du bonheur
L’or et le sombre offrent,
A l’astre de nuit son bel écrin,
Feux-follets pour petits lutins,
Tout annonce de beaux lendemains...

 

 

 

 
Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:39

images3 © Tous droits réservés Imagin'Air

 

C'est un petit raz de marée
Qui emporte un grain de sable,
Une perle qui dégringole
Le rivage joyeusement,
Oubliant qu’un éclat de rire,
S’explose de bonheur
En mille confettis d'artifice.
Un éclat de rire
Se câline et dit des bêtises,
Reste gravé sur les rideaux
De l'esprit qui s'endort,
Réveillant le rêveur farfelu.
Alors qu'importe le reste ?
Un canari boiteux
Qui danse le mambo,
Une fraise qui sautille
Sur les billes d'Emile,
Un saxophone dans un lit
Avec un saxe opposé,
Qu'importe le reste
Tant que l’éclat rit !

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 23:51

 

autolouange6

 

 

Effrontément vous sourire
Vous reconnaître et de là
Attraper vos silences
En plein vol du bout des doigts
Les poser sur une feuille
Les recouvrir de mille éclats
De cristaux ou de roches
D’or ou de raphia
Voler cet air
Du temps qui sème
Des espoirs et des vies
Des comètes et des voix
Noyés dans le tumulte
Des adultes qui se croient
Maîtres, géants bruts
Invincibles, bons soldats
Recueillir vos regards
Dans les paumes de mes mains
Dentelées et fragiles
Rêveurs ou clandestins
Les envelopper de mots
Cotons ou papier bulle
Cadeaux accordéons
Dans mon ciel où s’allument
Vos rivières numériques
Vos croissants de lune blanche
Vos couleurs et vos dunes.

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 05:03

 

Pictures22

© Tous droits réservés Imagin'Air

  

Je décrète l’état d’ivresse,

De l’aube à l’aurore

Pour aimer la magie

Qui rend les choses belles.

Je ne suis pas un poète,

Juste un illusionniste

Qui dans une folle attente

S’octroie la clémence

Sans pour autant abolir

La permise désespérance.

Pour noyer celle-ci,

La vigne secrète produit

Des grains de folie.

Alchimie des cépages

Je bois l’élixir stimulant,

Je trinque à mes utopies

Que je laisse aux cieux,

Je regarde les nuages

Comme des rêves épurés,

Et mon ivresse m’égaye.

Ragaillardi, j’aligne

Des flûtes en cristal

Pour des eaux-de-vie,

Et dans cette légèreté,

Je m’offre le plaisir ultime

En me saoulant de bulles

Pétillantes de mots purs

En dansant doucement

Sur des vers à pieds !

 

  

 

 

 Une belle interpréation du Texte de Rimbaud  

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 07:03

 

P8270013© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Aucune détresse,
 Ne laisse un homme
Arpenter les routes
Dans l’ombre des doutes,
Sans semer des hasards 
En des lieux  qui se donnent 
 Parmi de fausses apparences.
Les voix intérieures se sont tues,
Laissant l’errance envahir
Les pavés ternis de sa conscience.
Chaque seconde de perdition,
Devient une aventure solitaire,
Pour un esprit abandonné,
Incapable en plein jour d’admirer 
La lumière des jardins d
’hiver.
Les pieds dans la poussière,
L’homme s’épuise à marcher 
Vers  une lointaine statue,
Pleine d’espoirs et de songes.
Il accroche un dernier sourire,
Aux branches nues des arbres,
Avant de le voir mettre le feu
Au lever d’un autre jour.

 

 

    

 

Vous écoutez " Le Lever du Jour " de Rémi Doumeizel

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article

Pages