Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Peu Sur Moi

  • : Monde Imagin'Air
  • Monde Imagin'Air
  • : Des photos et des mots ou des mots et des photos...un partage au goût de l'émotion de l'imagin'Air
  • Contact

 pour devenir

 

Merci pour vos visites.

En Juillet 2012

 vous avez été

403 visiteurs

à tourner ces pages

et 20983 visiteurs

depuis la création

de ce poétic'blog.

L'imagin'air continue

à produire des mots

qui se fondent

dans l'horizon

 

ceux de tous...

 


   

Ce n’est pas simple
De partir en voyage.
Pas si simple
Quand la destination
Est l'île de la sérénité.
Libres de s'accrocher
Pour un temps à la forme, 
A la couleur d'un nuage,
Perdu dans un aplat de bleu,
Au dessin des collines lointaines,
Pensées aléatoires,
C'est avec des mots
Posés, parfois osés,
Toujours partagés
Que nous donnons un corps 
A notre espérance...
C'est ça..
Le monde Imagin'Air !

 

Dans Le Temps

12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 21:06

ardeche   © Tous droits réservés Imagin'Air  

 

Parce que l'avenir fait peur

Parce qu'il faut l'affronter

Parce qu'il est difficile

De l'envisager autrement

Que comme un désir comblé

Parce que rire ou pleurer

Est un signe de fragilité

Parce que les convenances

Font jouer des apparences

Parce que tricher c’est mentir

Parce que jongler des sentiments

Serait un affront inqualifiable

Que je ne peux lui lancer

Parce que, je n'ai pas d'autre choix

Que lui rendre  en tout temps

Ce qu'elle m'offre gracieusement

La vie me sourit par moment

La vie se fâche, un peu

Mais elle sait intimement

Elle sait que je lui suis fidèle

Fidèle comme un poème de foi

Comme une prière sans apparat

Et de cela elle ne doute pas…

 

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 23:42

Les-images2.jpg

 © Tous droits réservés Imagin'Air  

 

Soufflant à discourir le vent

Murmure à l’oreille des sourds

Personne n’entend ses tourments.

Sans parure ou long discours

Il parle au mur de la lamentation

Aux oiseaux de mauvais augures

Aux ombres qui mangent ses sons.

Alors que dans la plaine sans voilures

Emporté, tel un cheval au galop

Pour terminer comme la houle

Il déplace tout, renverse les mots

De ses vagues qui tourneboulent.

Dans l’épaisseur diluée de l’air

Le vent  s’est enroulé à l’être

Soufflant les brumes séculaires

Pour voir l’autre jour apparaître.

L’enfer infligé se fait paradis

Il efface les marques tenaces

Sur terre il n’est plus le Roi maudit

Et l’épitaphe chante son audace.

Comme une perle dans son écrin

La vie entend la douce mélopée

Le vent et l’air ouvrent au matin

Des miroirs successifs de rosée

Qui reflètent la rive du destin.

 

 

 

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 09:38

Concarneau-1007.jpg © Tous droits réservés Imagin'Air  

 

Il faut…

Retenir cette nuit-là

 Clore ses paupières et voler

Pour les visions hypnotiques

Aux images surréalistes

Rien ne s’imagine par les yeux

Tout se découvre par l'esprit

Le rêve restitue avec fidélité

Ce voyage dans le mystère

Et les terres aux mille merveilles.

Et puis…

Le voile de l’éphémère se lève

C’est l’heure redoutée

La tombée dans l'abîme

Brutal réveil en sursaut

Les deux pieds sur terre

Et la tête dans les heures

Une journée entière

A attendre la nuit

Et…

Le désert de l’oubli

La mer pacifique

Les dauphins de l’Iroise

Le sommeil des songes.

 

 

 

 

Repost 0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 18:53

 

 

Les-images1.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

L’hiver…

Changement d’heure

Réveil cruel des peurs

La chaleur se fait misère

Le gris suinte en poussières

Les mains oublient les heures

A la quête pour une lueur.

 

C’est l’espace qui claudique

Entre chutes et paniques

La crasse pour seul repli

La mise à la porte, un oubli

Trois petits faux pas, le précipice

Dans la vallée aux mauvaises prémices.

 

Les seules poches comblées

Sont celles des yeux fermés

Plus un billet ni pognon

Le trottoir pour seul horizon

Du mauvais vin pour frimer

Le naufragé s’est écroulé.

 

A l’indifférence des passants

Il n'est plus qu'un mutant

Un sombre saut de ferveur

D'où s'échappent les odeurs

Dont se détourne le passant

D’un air lointain et méprisant.

 

L'hier…

L’avait intronisé roi gagnant

Prince charmant au pur-sang

Et puis une porte qui se claque

Perte d’emploi qui matraque

Le gouffre au seuil du palais

S’ouvre sur le rien et le laid.

  

Les huissiers déménagent la vie

Emportent les riens de l’impie  

Bradant les restes d’ambitions

Et le naufragé en perdition

Jeté sur le bitume est nu

Moins que rien sans tribu.

 

Errant parmi les mendiants

Méprisé par les ignorants

Pour trois petits faux pas

Ainsi font les marionnettes

Trois petites pirouettes

Puis s'en vont les alouettes…

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Les photos qui parlent
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 23:09

Pictures30.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

Il déambule sans savoir

Où poser son regard

Sa main est tendue

Vers la ligne qui fuit

Et dans ses yeux

Le funambule du soir

Voit dans le noir

Le soleil briller

Les étoiles conviées

A briser la nuit

Font son fil invisible

Fragile et tremblant

Il danse, il chante

Sur un contre jour 

Et dans l'azur

Sonnent les cloches

De l’état d’urgence

L'aile de la colombe

Ombre les paupières

Portant des promesses

Au fond de ses poches

Le funambule se fait jour

Il cherche et trouve

En soulevant la roche

L'inaltérable fleur

De ses rêves limpides.

  

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 17:17

 

 

Pictures27.jpg

 © Tous droits réservés Imagin'Air 

 

Un jour je t’offrirai comme seul attirail

Une robe en dentelle de Montmirail

Rehaussée de teintes automnales

Pour que tu ouvres de ta danse, le bal

Où s’évanouit le tumulte du mal.

Dans ton dos en ocre de Roussillon

Tatoué de mots comme des sillons

Signeront la force d’un nouveau nom.

 

Dansant sur la Crête de Saint-Amand

Dans ta robe emperlée de diamants

Les mailles aux coloris du temps

Seront l’émoi d’un autre versant

Où se glisse le souffle d’un vent

Messager du Nord et de l'Orient 

Il déplace tout, le temps d’un instant.

 

Le Mont Ventoux a perdu sa casquette

Et nous, les jours de peine et de disette

Sortant de son silence, l’âme émue,

Porte le châle de la nouvelle mue

Fait de broderies en rêve immortel.

Cette légèreté épurée dégèle

L’hiver des cœurs sans ardeur

Pour repriser les fleurs du mal

Et offrir en ce jour automnal

Une parure pour cœur dentelle

Et dans l’Ouvèze une image éternelle.

  

 

 

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 17:46

Pictures26.jpg  © Tous droits réservés Imagin'Air 

 

C’est là bas

Aux confins du temps

Là où tout est transparent

Sur un bout de rêve

Un enfant est assis

Son regard porte au loin

Bien au-delà d'ici.

 

Il est un lac fragile

 A l'onde miroir

Et rives brumeuses

Où quand tombe le soir

Dans un tintement d'air

On voit danser des fées.

 

Et le petit garçon

Regarde émerveillé

Le lac alors s'agite

L'eau se fait profonde

Un visage d'homme

Se dessine sur l'eau

Il ressemble à l'enfant

Qui un jour sera grand.

 

Cet instant enchanté

Ne dure que le temps

D'une étoile filante

C’est un étrange voyage

Pour l'enfant de l'étang

Que ce lien éphémère

Entre hier et demain

Qui souffle sur le présent.

 

Les brumes du lac

Doucement s'évaporent

Les lueurs bleutées

Annoncent l'aurore

Et l'enfant engourdi

Doucement se réveille

Se lève sans un mot

Et rêveur il s'en va...

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 18:07

Les-images-des-Blogs.jpg  © Tous droits réservés Imagin'Air  

 

Du crépuscule à l'aube

Je quitte ce monde

Pour celui des rêves

En route

Vers une autre dimension

Où les mots

Ne veulent rien dire

Où les trains

 Ne vont nulle part

Où rien n'a de sens

Sinon caché

Où tout est possible

Les visages défilent

Et les images s'enfilent

Tel un collier de perles

Au réveil

Il n'en reste

Que quelques-unes,

Des éclats de rêve ...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 08:38

 

VENDANGE SANDER CIVRB

 

C’est le temps des vendanges

Où il faut  cueillir le fruit

Qui fait le vin, qui fait la vie

Le corps plié parmi les vignes

Les hommes taillent les grappes

Qui m’aidera à porter les fruits ?

Quel vent d’anges à la tombée du soir

Reposera mon corps fatigué par l’effort

Emportant la fatigue comme un  secret

Mes pensées rebondissent sur le Rhône

Pour finir leurs courses dans les dunes

Le va et vient des vagues donne la cadence

Qui remonte dans les enclaves

Avec le seau il faudra ramasser

À la force des reins, remplir à déborder

Dans l’espoir d’une journée vite passée

Range ton sécateur, vendangeur

Retrouve le repos dans le sommeil

Pense à cette femme qui t’aime, là bas

D’Andalousie ou d’Asturies

D’alicante à Oviedo

Coule le vin de l’amour

Fruit d’un cépage savoureux

Toi tu es ici, exilé de là bas

Pour quelques euros et du boulot

Tu reprends avec le mal au dos

Quand tu as vidé le seau,

Il faut le remplir

Il faut tenir le rythme,

Ne pas mollir !

 

Repost 0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 23:42

Pictures22.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air   

 

Il y a les souvenirs

D'alors déposés

Sur le papier

Comme inscrits

Dans le corps

Et puis il y a

Le renouveau…

Comme un trésor

Pour y parvenir

Il faut faire

Du désert

L'air froid

Que l'on respire

Du silence

Un sang d'encre

Qui coule sous la peau

Il faut apprivoiser

La voix intérieure

Sans lui tordre le cou

Endurer la patience

Comme un manteau de pluie

Laisser lentement

Fondre l'espoir

Morceau de calisson

Comme un enfant

Savoure un bonbon

Et retrouver le goût

De la douceur.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article

Pages