Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Peu Sur Moi

  • : Monde Imagin'Air
  • Monde Imagin'Air
  • : Des photos et des mots ou des mots et des photos...un partage au goût de l'émotion de l'imagin'Air
  • Contact

 pour devenir

 

Merci pour vos visites.

En Juillet 2012

 vous avez été

403 visiteurs

à tourner ces pages

et 20983 visiteurs

depuis la création

de ce poétic'blog.

L'imagin'air continue

à produire des mots

qui se fondent

dans l'horizon

 

ceux de tous...

 


   

Ce n’est pas simple
De partir en voyage.
Pas si simple
Quand la destination
Est l'île de la sérénité.
Libres de s'accrocher
Pour un temps à la forme, 
A la couleur d'un nuage,
Perdu dans un aplat de bleu,
Au dessin des collines lointaines,
Pensées aléatoires,
C'est avec des mots
Posés, parfois osés,
Toujours partagés
Que nous donnons un corps 
A notre espérance...
C'est ça..
Le monde Imagin'Air !

 

Dans Le Temps

11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 09:02

autres-photos1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

C'est un petit moment,

Suspendu là

Moment pas sage,

Passage imprévu

L'esprit léger j'étais loin,

Plus vraiment la tête là.

J'ai flotté un peu près des îles,

Les autres, les vôtres, les tiennes

Touché, secoué, sourire, silence.

Parfois l'envie puissante d’abandonner,

Quand mon esprit embrumé

Est un peu égaré sur les terres

Où les questions poussent

Comme une mauvaise herbe.

Parfois l'envie rugissante

De contrer les colères,

Les mots qui blessent,

Les frappes de l’ombre. 

Essayer de rester soi même

Tantôt soulevé par la force

Tantôt perdu par la lassitude.

Messieurs les mots,

A la vie imprévisible,

Viennent frôler mes murs

Et se faufilent dans mes mains,

En une seconde y aller

Deux secondes, tout envoyer chier

Trois secondes, pour me retrouver

Quatre secondes, s'imaginer noyé

Cinq secondes si belle, si belle

Six, sept, huit, neuf

Saisir le juste mot,

Celui que l'on découvre

Que l'on sert de force,

Celui qui nous fait croire

Que l'on a enfin trouvé

Une pierre inestimable.

Dix, onze, douze

Et l'envie enivrante d'être debout,

Poings fermés serrés soudés,

Corps solide et regard droit,

Force violente, confiance aveugle,

Comme si c'était bon,

Comme si on avait trouvé l'autre

Pour des secondes de bonheur

Qui riment en milliers d’heures.

 

 

Repost 0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 00:00

images7-001.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Depuis quand dure ce voyage ?

Plus de cinquante ans

Sans doute, une éternité.

Un vécu forgé d’oublis

Epuisé par l’éphémère

Des chemins qui se séparent

Au milieu de tant d'autres.

Elle est là l’histoire de vie,

Dichotomie imposée

De deux raisons opposées,

Entre substratum et horizon

Quand deux visions

Se fondent en un point

Avant la dégringolade.

La vie morcelle,

Au gré des chutes,

On percute

A en perdre pied

Deux lignes de fuite

Qui s’éloignent,

Réalité ou illusion.

 

 

 

 
Repost 0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 09:06

Récemment mis à jour9© Tous droits réservés Imagin'Air

 

  

  Dans l’écume tranchée
Par l’épée de la nuit
Le ténébreux  laisse
Sa pensée s’embuer
Il a dépassé le bord
Et son embarcation
Hallucinée de folie
Vogue sur des nuages
De cendres et de suie.
Chaque heure du temps
Sous des affres de peurs,
Le force à trébucher
Vers cette folie goulafre
Qui enserre son âme
Et bétonne son cœur
Il a perdu jusqu’au nom
De la plus belle comète
Et les larmes, creusant
Un sillon dans ses yeux,
Ont figé, dans son âme,
Un passé glorieux
Où il était prince des cieux.
Sa mémoire se voile…
Mais il reste accoudé
Au tablier de l’âtre
Et  verse ses pleurs
Dans le feu qui s’éteint,
Avant de repartir
Sous la lune d’albâtre
Pour aller défroisser
La voilure des moulins.

 

 

 

 
Ecoutez Pierre Rapsat " L'ombre et la lumière"
Repost 0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 09:43

arc-en-ciel
© Tous droits réservés Imagin'Air  

 

Loin de toute influence,

Visage déposé

Sur mains croisées,

L’esprit avance

Dans des éclats dorés.

Le regard en apnée

Offre sa délivrance,

Nuançant l’attisé

D’une brise apaisée.

Soufflant contre l’errance,

Le vent lève ses alizés

Sur l'écharpe irisée,

Dévoilant l’alliance

De l'azur et de l’éternité.

 

  

 

Repost 0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 22:49

Recemment-mis-a-jour8.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air  

Prête attention
Jusqu’à en perdre
Toute la force des mains
Prête mains fortes
Pour dire non à la misère
Emprunte finalement
Beaucoup plus qu’un chemin
En voulant laisser des traces
Contre l’intolérance
Et laisse une empreinte
Pour nos enfants
Pour semer le bonheur
Tout au long de leur route
Même si parfois
La force des vents est contraire
Les cibles sont faites
Pour être atteintes
En toute humilité.
Pas à pas, prête attention
Au bonheur des autres
Grave en lettres d’or
La devise d’un royaume invisible
Où l’amour est universel
A toucher le ciel
A toucher l’essentiel,
Une plénitude presque irréelle.
Ouvre grand les bras à la vie
Avec la joie pour guide
Pour donner de la lumière
Devant notre porte
Reconnais ta place
Sur les chemins empruntés
Laisse des traces sans compassion
Des empreintes de vie,
Petits grains de sable contre les inégalités
Des signes de joie,
Des gestes de vie
Que l’on voudrait juste multiplier.

 

 

 

 
Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 21:59
images6
© Tous droits réservés Imagin'Air  
 
 Un pas à la fois,
Un instant à soi
Du mot à la phrase
Une pause sans emphase
Un poème naissant en prose
Racontant cent mille choses
D’une chanson à un vers
D’un refrain à un simple air
D’une envie à un désir
D’un caprice à un plaisir
D’une vision à un rêve
D’un conflit à une trêve
D’une ligne à une page
D’une lettre à un message
D'une page sérieuse
Aux contenus mystérieux
Des écrits doux ou ardents
Des écrits aigus, mordants
Des écrits plaisants, agréables,
Complaisants, soyeux, affables
Trois cent soixante-cinq jours
De discours, de calembours
Des écrits utiles ou vains
Pour devenir écrivain.
.

 

 

Ecoutez " ricochet " de Donabi

 

Repost 0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 08:57

 

img_3516.jpgPhoto merci à Charles - Texte (c) imagin'Air

 

Au soixante-dixième ciel,
Le soir, je tutoie la voûte
Le monde si petit
Fourmille de gens
Bizarrement éparpillés.
Leur impulsion amblyope
Ressemble à une meute
Perdue dans la hantise
D’une noirceur sans fin.

Au soixante-dixième ciel,
Le monde est très petit,
Etriqué par l'égarement.

Il y a une vie dans la vie,
Pour ceux qui luttent

Contre les démons,
Et des chérubins
Pour la courte échelle
Jusqu’aux étoiles.

Je suis là, ce soir
Au soixante-dixième ciel,

J'attends une invitée
Elle s'appelle quiétude,
Elle ressemble à un ange ...
Sera-t-elle au rendez-vous ?

 

 

 

 

 

Repost 0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 21:29

lac-nuit.jpg

Je garde secret ce lieu
Loin des sirènes
Où j’ai un jour
Posé les pieds.
Ce havre pour poète
Qui promet
La paix de doux instants
Où seules s’entendent
Les mélodies de l'âme,
Chants des sensibles conquérants
Des émotions du temps.
Fidèles au rendez-vous
Les astres brillent
Formant d`étranges aquarelles
D’une peinture née
Du corail du ciel
Et d’une eau éternelle.
Les étoiles de mer
Eclairent de leur lumière
Les instants secrets,
Font le jour et la nuit
Sur des corps qui se lovent
Dans l`écume des sentiments
La mer a la couleur du ciel
Le ciel a la couleur de la mer
Dans cette union de terre et de ciel,
La mer se pose au milieu,

Enlaçant l`éternel
Sans jamais lui dire adieu.
Dans les couleurs de la mer,
Je suis le peintre des mots,

J’oublie l’amertume
Pour amerrir et pouvoir goûter
Au sel de vie,
Accélérateur de mon émoi......

 

 

 

  

  Ecoutez "Secret Garden"

Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 22:31

coucher-de-sol.jpg

 © Tous droits réservés Imagin'Air
 

C'est le moment

Retiens l'astre magique,

Par des liens invisibles,

Des rêves enchantés

Pour des réveils soyeux.

Accroche un sourire

A la lune empirique,

Que les tristes façons

Illico se transforment

En espoir plein les poches.

Retiens toutes ces novas

Que nos yeux soient clairs

Nos songes plus étendus

Que nos regards se voilent

De pudiques émotions,

Quand le cœur bat la vie,

Furibond, livré au trouble.

Retiens les anges rieurs

Exaltés en ce doux moment.

Suspends ce vol à son temps,

Que jamais l'aube n'inquiète

Le bonheur d'un bémol.

Retiens tout, 

La beauté, les mystères

Lorsque s'exprime l'envie

D'une trêve aux misères,

Retiens tout, c’est le moment…
 

 

 

Ecoutez Barbara " Au coeur de la nuit "

Repost 0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 22:29



Recemment-mis-a-jour5.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Ce sont des secondes,

Des minutes troubles,

Aux contours d’abandon,

Des instants à l’écart,

Pour un moment parfait,

Où l’on s’éloigne un peu,

Libre, à l’abri des regards.

 
Un instant impénétrable 

Hors de nos existences,

 O
ù la fragrance du désir

 
Donne naissance à l'envie

 
Qu'un jour transforme

 
En souffle d'amour.

 

 

 

 

 

Repost 0

Pages