Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Peu Sur Moi

  • : Monde Imagin'Air
  • Monde Imagin'Air
  • : Des photos et des mots ou des mots et des photos...un partage au goût de l'émotion de l'imagin'Air
  • Contact

 pour devenir

 

Merci pour vos visites.

En Juillet 2012

 vous avez été

403 visiteurs

à tourner ces pages

et 20983 visiteurs

depuis la création

de ce poétic'blog.

L'imagin'air continue

à produire des mots

qui se fondent

dans l'horizon

 

ceux de tous...

 


   

Ce n’est pas simple
De partir en voyage.
Pas si simple
Quand la destination
Est l'île de la sérénité.
Libres de s'accrocher
Pour un temps à la forme, 
A la couleur d'un nuage,
Perdu dans un aplat de bleu,
Au dessin des collines lointaines,
Pensées aléatoires,
C'est avec des mots
Posés, parfois osés,
Toujours partagés
Que nous donnons un corps 
A notre espérance...
C'est ça..
Le monde Imagin'Air !

 

Dans Le Temps

30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 23:09
Image du Blog gourmande83.centerblog.net

Texte © Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Tes doigts s'enlacent,
Nos mots s’effleurent,
Nos corps se fondent,
 Nos cœurs se figent…
Pénétrons en rythme,
Dans ce qui délivre
Nos délires dénudés,
Libérant l’arc tendu,
La flèche du plaisir.
Ferme tes yeux,
Ouvre-les en moi,
Deviens ma romance,
Deviens mon émoi.
Tes lèvres résonnent
De sons à ta langue,
Les chœurs des corps

Entrent en collapsus,
L’harmonie parfaite
Se glisse, poinçonne.
Mes doigts s'enfoncent
Dans ta nuque offerte,
J'harmonise le rythme,
Tes lèvres s'ovalisent
Des sons s'unissent,

L’aubade annonce
Le final d’un feu d’artifice.

 

  

 

 

 
Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Les photos de rêves
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 08:53

P4250028.JPG© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

 

Dans mon songe,
Il n’y a plus de défilé,
Plus de cérémonie,
Plus de conflit
Avec son voisin
Ou l’homme lointain.
Un monde sans batailles
Sans pierres pour lapider
Sans douleurs ni blessés,
Sans larmes ni cœurs percés.
Un monde plein de joie
Où les gens récitent
Le mantra du bonheur.
Toi, l’amour Roi,
Toi, la paix Reine,

Et tous les Princes
Et Princesses de lumière,
Portez- moi vers la rêverie,
Où l'amour est tout.
La seule part du rêve
Qui doit devenir réelle,
Est ce lieu pur et saint
Bénit des Dieux.
Il paraît que les rêves
Font les rivières
Qui changent la vie
Pour que déborde
Dans le présent,
La mer du bonheur.
 

 

Et si c’était vrai
Ce 14 juillet

 

 

 

 

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 19:11

eau-1.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Je n’ai pas connu
Le premier homme
Qui a foulé la terre,
Ni la femme qui est née
D’une côte moulée
Par la main du Créateur.
Je sais juste que je suis
Un témoin, un héritier,
Qui connaît du Bâtisseur
Ses plus belles créations,
La courbe des élévations
Et les fruits de l’amour
Qui signent sa présence
Sur l’horloge du temps.
Il y a d’abondantes joies
Devant sa face suprême,
Une grâce surabonde

Qui ôte les aiguilles,
Déliant les secondes
Dans une puissance
Qui libère l’espérance.
Je voudrais tant voir
Le ciel toucher la mer
Avec les vagues de paix,
Découvrir la cité de Dieu

Où mille fleurs parfumées
Changent les cœurs blessés.
Du baptistère géant
L’eau bénite des louanges

Eclabousse les visages,
Faisant de nous tous
Des enfants du soleil
Aux rires qui valent plus
Que des pépites d’or.
Dans l’aurore glorieuse,
Des oiseaux aux ailes blanches
S’envolent sans bruit dans la nuit

Pour cueillir les étoiles
Qui feront le jour renaissant…


 

 

 

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 08:19

 

 

Chemin-de-lavande-1.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Gratter la toile
Du bout des ongles
Toiser du regard
Le gardien fatigué
Lui faire un sourire.
Donner au geste
Son plus bel effet...
On gratte d’abord
Le coin invisible
Au fond du cerveau
On gratte ensuite
Un autre coin
Et tout devient évidant

Le bleu, le jaune,
Apparaissent …

Un chemin,
Des odeurs,
Un autre paysage
Et à force de gratter
Le trou s’est fait ouverture
Permettant aux amoureux
De s’y glisser furtivement
Se mélangeant au vent
Aux genêts et à la lavande
Pour prendre volontiers   
La poudre d’escampette.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 09:22

 

 

002038.jpg

Affiche de Folon et texte Imagin'Air © Tous droits réservés

 

 

Le maître-à-danser

Cesse de frémir,

L’immensité

Se détache

Tel un lien.

Le cyclope

Sort des courants.

Au plus haut

Où ma vigilance

Peut regarder,

Dans le ciel

Je ne vois

Que son oeil.

Loin d’être juste

A ma hauteur

Il porte sur moi

Son regard fascinant

Je ne suis qu’un point  

Il ouvre grand sa bouche,

La ligne d’horizon tendue

Entre l’index et le majeur

Il l’enfonce entre ses dents…

Il me scrute avec curiosité,

Me faisant de larges sourires.

Dis petit homme…

Veux-tu voir le monde

Aussi loin que je le vois ?

Il me fait un clin d’œil,

Plein de sous-entendus.

Et jetant la ligne imaginaire

Il disparaît avec l’océan,

Me laissant l’infini

Entre mes mains.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Les photos sur mots
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 09:12

autolouange5-1© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Il n’a pas de forme particulière,
Il a toutes les formes de la nuit.
Il est la respiration, un souffle,
Il est la voix du vent absent,
Et la pâleur de la lune voilée.
Il est le chant de la colombe
Suspendu au lever du jour.
Il est le monde en apesanteur,
Où le chat aux yeux captifs
Se faufile entre les serments
D’un vignoble aux raisins ivres.
Il est partout et ailleurs…
Dans les bruissements secrets,
Dans l’essence de ce monde
 Et dans l’instant qui se languit.
Il est venu, sans prévenir,
Sans éclair dans le ciel,
Sans roulement de tambour,
Sans un quelconque signe.
Il est venu à l’improviste,
Comme un embaumeur
Pour me faire mourir un peu
Au-delà de l'apaisement…
Il savait que je l'attendais,
Il connaissait mes veilles,
Il connaissait mes songes,
Il connaissait mon cœur
Et les questions enfuies
Au fond de mes abîmes.
Peintre de nuit et d’aurore,
Il joue avec les couleurs…
Le bleu, de la quiétude
Où s’immergent nos espoirs,
Le bleu des délivrances,
D’une vague qui touche Terre,
Le rouge de l’ivresse
Du feu de nos frôlements.
Il mélange du rouge au bleu
Pour le mauve de nos amours,
Et le violacé de nos déraisons.
Il prend un regard canaille,
Comme un printemps disparu,
Qui s'élèverait jusqu'aux nues
Après le bruit d’un silence.
Il est là, annonciateur,
Mon rêve éveillé …

  

 

 

 

Repost 0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 10:49
 plus bas 
© Tous droits réservés Imagin'Air

Quelle importance
Que la lutte soit
Grande ou petite,
Au regard de ceux
Qui dévisagent
L'univers obscur
Qui s'étend entre
Ici et quelque part.
Quelle conséquence
A la fuite légitime
Qui  porte sur son dos,
Un  instant ivre fou
Où Les larmes s’oublient
Dans le souffle du vent.
Qu’elle est la portée
Qui porte en nous
Si peu d’air mais si pur,
Qu'une simple note
Change l’instant présent.
Quelle fuite
Auront tous ces sons
Partis vers des destinées
Sorties de l'infini,
Quand l’espoir attendu
Est l’ivresse abyssale.
Qu'importe
Le prélude et les adages
Si la fugue offerte
Apporte la lumière
Qui suffit à la musique
Qui amplifie ton regard.



 


Repost 0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 19:34
coeur amour© Tous droits réservés Imagin'Air

 

   

   Ils ont voulu, être
Pas juste, un et un
Mais ensemble.
Ils ont voulu
Etre nous
Pas ce nous
Dicté de coutumes,
Mais celui qui touche,
Le nous de l’amour

Délié et intemporel,
Le nous au présent
Sincère, sans prédiction.
Ils ont rêvé de ces émotions
Qui se vivent intensément
Jusqu’au bout des ongles,
Ils ont misé sur l’aubaine
D’une veine qui palpite
Ils ont trouvé l’artère
Qui conduit à l’amour.
Ils auraient voulu
Etre près de tous,

Et pourtant, ils sont loin
Sur un petit nuage
Au-dessus de tout
Loin de la terre
Qui se terre
C’est le bonheur
A bout de souffle…

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 22:34
Mes-images6-1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air 
 

  

 
C’est une évasion volée,
Un luxe qui s’accorde

Dans les premiers rayons
Du jour, au premier soleil,
C’est une façon insouciante
De prendre son croissant
Le nez collé sur la vitre
Pareil au papier collant
D’une vieille affiche nicotinée.
A la même heure précise,
De tous les jours qui coulent
L’homme boit son noir serré
Épiant les passants esseulés.
Son regard quitte sa tasse,
Dans le reflet de sa cuillère,
Il se fait surprendre
Par une petite robe crème
Qui traverse la rue.
La brise joue avec l’étoffe
Qui ondule à chaque pas.
De son poste retranché
Il trouve l’apparition plaisante,
Exposée à la grâce du jour.
Un coup de vent inattendu
S’enroule dans le vêtement,
Soulève le fluide tissu
Dévoilant une dentelle
Savamment cachée.
Il savoure son café
Captant pour son imagination
L’image de cette robe légère,
Croustillante tel un croissant,
Et de cette fine dentelle,
Semblable à un filet de crème.

  

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 10:22

  Les-images16.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air 

A l’apothéose du jour,
Un éclat bleu et jaune
Prend plaisir à sourire.
Rabattus pour l’intime,
Les contrevents de bois
Sur la maison blanche
Telles des oreilles de géant
Renvoient sur le mur blême
L’image d’un clair obscur
Où dans un jardin secret
Nous enlevons un à un
Le
s pétales de nos doutes.
Dans la lumière passagère
L’amour en audace s’invite
Faisant clairement apparaître
Les cailloux d’une flânerie,
Qu’un farfadet a disposé.
Posés à cheval sur le temps,
Nous sommes transformés
En deux ombres sous la lune,
Baignées du désir d’aimer.
Dans les hauts des ébats
L’entrecroisé des corps
Donne de la virulence
Pour vivre et soupirer.
A
ccoudé à l’aurore,
Je sais d’avance l’heure
Où viendra le soleil
Où tes bras s’ouvriront
Pour une floraison finale

Faisant naître du bourgeon
La fleur suave du plaisir.

 

 

Repost 0

Pages