Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Peu Sur Moi

  • : Monde Imagin'Air
  • Monde Imagin'Air
  • : Des photos et des mots ou des mots et des photos...un partage au goût de l'émotion de l'imagin'Air
  • Contact

 pour devenir

 

Merci pour vos visites.

En Juillet 2012

 vous avez été

403 visiteurs

à tourner ces pages

et 20983 visiteurs

depuis la création

de ce poétic'blog.

L'imagin'air continue

à produire des mots

qui se fondent

dans l'horizon

 

ceux de tous...

 


   

Ce n’est pas simple
De partir en voyage.
Pas si simple
Quand la destination
Est l'île de la sérénité.
Libres de s'accrocher
Pour un temps à la forme, 
A la couleur d'un nuage,
Perdu dans un aplat de bleu,
Au dessin des collines lointaines,
Pensées aléatoires,
C'est avec des mots
Posés, parfois osés,
Toujours partagés
Que nous donnons un corps 
A notre espérance...
C'est ça..
Le monde Imagin'Air !

 

Dans Le Temps

1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 11:56

Recemment-mis-a-jour4.jpg  © Tous droits réservés Imagin'Air 

 

J’auditionne le silence
Pour qu’il articule
Des mots qui s’écoutent
Dans le trouble délavé
Du temps qui s’échappe.
Bruyants, détournez-vous
Que je puisse écouter
Ce géant de paix qui tait
Sa parole pour en écouter
Les cœurs qui battent.
Dans le creux de ses bras
Je ravale mes entailles,
Pour ne pas me laisser distraire
Par la musique du diable,
Qui pourrait ensorceler
Une parcelle de moi-même
Et brûler l’extase, juste née.
J’écoute ce silence
Où se battent les mouvements
Pour ne faire plus qu’un
Avec l’autre de l’ailleurs.
J’y mets ce que je veux,
De la folie ou de la ferveur,
Du cœur et des larmes.
Ecoutez les cloches retentir
Le  long de mon chemin.
Sous mes airs de rien
Je me laisserais bien tomber
Pour ne plus toucher terre
Et flotter à l’infini…

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 08:45

Les-Images-d-Emmanuel2.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

Il a usé sa plume
A en écrire des mots
De ses ongles suppliciés
Aux vibrations écorchées.
Il a gravé l’incapacité d’être
Dans l’incarnat de la chair
Tachant la pureté de la soie
Du pluriel de ses mots.

 

 Il voulait pouvoir exister
Là où les oiseaux ivres
Ne portent pas leur cage
Sur le dos de l’asservi,
Où vivre et marcher
Sur des sables mouvants
Est un miracle soutenu
Par le secret des choses
Et le bleu de l’aléatoire.



Maintenant avec sa tête
Il écrit dans le firmament
Des portées éphémères
Qui défient le temps
Juste en osant parler
Du vent et de la pluie,
De
ces petits moments
Habitants on ne sait où
Avec les espoirs subtils
 Des mondes antérieurs.

 

Et puis faisant le fou
Il colle sur les passants
Des feuilles de mots
Et des morceaux d’horizon
Faisant ainsi naître
Au creux du ventre
Le goût de l’existence
Et les mots interdits
Qui se disent à l’oreille
Des cœurs délivrés.

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 09:13

Les-images10.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

Je sens la campagne
Qui peu à peu se réveille
J’ouvre les paupières
Et le jour m’éblouit,
Je referme les yeux
Et m’octroie un sursis
Les minutes se rient
De ma ruse futile
Sur les vitres des éclats
En reflets se brisent
Je glisse dans l’onde
Aux battements rythmés
Le chant de sa bouche
N’a pas de source
Je reste suspendu
Entre la réalité
Et mon sommeil
Les bruits se dissolvent
Dans une bulle de silence
Enroulé sur moi-même
Je retourne dans mon rêve
Quand j’approche si près
Des battements de mon cœur

Avec l’aspiration profonde
D'un plongeur sous-marin

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 08:09

Récemment mis à jour3© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Dans le calme des nuits
J'entends les loups hurler
Humer près de la porte
Dans le calme de la nuit
Où tout le monde songe
Je sens mon cœur martelé

Qui demande de l’air pur
Dans l'obscurité de la nuit
Ils me tirent par les pieds
M’attachent par les mains
Par la lucarne de l’existence
Je vois la pleine lune se lever
Et me dire ce qui m'attend
Je suis là pour ouïr les voix
Pour trembler avec la terre
Au point de ne plus la sentir
Je voulais juste ne pas être
Captif de la meute barbare
Pour savourer la douceur
Dans le calme de la nuit
Loin de la tiédeur du jour
Je baisse contraint la tête
Dans le calme de la nuit

Je sens la douleur du cœur
Dans le calme de la nuit
Je ne peux pas me retenir
Je dois me rapprocher

De l’imminente vérité.

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 08:44

Les-images-des-Blogs4.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

J’ai pris le bateau blanc
Vogué avec les fous volants
Traversé des rêves troublants
Pour me laisser guider par le vent.

J’ai recherché à travers les chants
Les voix qui conduisent au couchant

Là où un souffle prend l’ascendant
Pour dissiper les instants impotents.
Le silence délié se vêt de ce qui luit
Déposant de ci de là ses petits bruits

Qui s’entendent de l’aube à minuit

Par l’homme qui sait parler à la nuit.

Dans l’oreille ouverte sur l’horizon

Ses paroles  se muent en papillons

Qui volent vers la grande évocation.
 En êtres libres ils touchent le moi
Gravant ici et là des lettres de foi
Lucioles de nuit s’élevant dans la joie

Les papillons sont des feuilles de soie
Métamorphosés ils s’éclipsent 
M’offrant une nuit loin de l’apocalypse.

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 10:19

 

Les-images11.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Il parle avec un ange

Qu'il veut rencontrer,

Protège sa mémoire

De troubles étranges

Qui rappellent le prostré

Priant devant l’oratoire.

Il éclaire l'inexprimable

De ses mots consumés,

Il se meut en inanimé

Et son regard affable

Parle d’un pays oublié

Que lui veut reconstituer.

Il semble ne plus savoir

Pourquoi tout a chaviré,

Son regard porte au loin

Mais il reste dans l’isoloir

Muré sans pouvoir parler

Aux ombres dans les coins.

Il cherche en vain sa route

Entre les hommes aveugles

Et ceux qui restent sourds

Il est devenu être en déroute

Plus lucide que les bigleux,

Il s’égare sur le bord du jour

Et il marche pour un rien

Dans une folie à se pendre.

De son bâton de mendiant

Petit Poucet sur le chemin

Il trace un trait de cendres

Dans le désert des déments.

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 23:25

Pictures31.jpg

 © Tous droits réservés Imagin'Air

 

Dans la pénombre du soleil,

Obéissante et silencieuse

La lune éveille ses paupières

Déposant son voile de sommeil

Sur la ville aux âmes tortueuses.

Cassiopée brillante, princière,

Consacre ses charmes vermeils

A la muse de la nuit enjôleuse

Qui hante l’esprit du légionnaire

Jusqu’aux embrasures du réveil.

Les mains avides des empailleuses,

S’ébrouent pour mettre en bière

Les bourdonnements de l’abeille,

Les rappels des vagues onduleuses,

Où s’éclipsent les chansons d’hier

Qui enfermées au fond de la bouteille

Vont courtiser les voix chuchoteuses.

Dans le vent, les louanges hauturières

S’étripent comme des cris de corneilles

Sous le regard de la tendresse épieuse,

Et quand les espoirs partent en croisière

Et qu’au seuil de la sagesse qui s’éveille

Le légionnaire est nu comme un lierre,

Lié par d’invisibles racines accrocheuses,

Les nuages décampent de leurs tanières

Pour lui dévoiler mille et une merveilles.

La lune peut appeler de ses prières

La miséricorde des pluies glorieuses,

Irrigant de la plus gracieuse manière

La plaine des terres encenseuses

Et passé la frayeur, le légionnaire

S’offre les bienfaits d’un nouvel éveil.

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 23:44

  autolouange1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

Dégagé du monde terrestre

L’esprit nomade s’éclipse

Sur des poussières célestes

Où les contreforts du réveil

Nuancent le souffle de vie.

La constance unique du bien

Echafaude la danse brillante

Qui éternise aux creux des bras

Le songe qui adoucit les peines.

L'âme embrasse de sa lumière

La liberté infinie du cœur

Invitant le sonneur de cristal

Du haut de sa tour de gué

A faire résonner la mélodie céleste

Ardente preuve d’une présence intime

Où les larmes du corps

Suivent le chemin de l'émotion.

Accueillant la libération de l’inédit

Le vent libératoire souffle sur le vide

Pour que le fleuve d'amour s’ouvre

Sur les rives du calme intérieur

Qui conduisent les pas

A la source des mystères...

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 23:09

Pictures30.jpg

© Tous droits réservés Imagin'Air 

 

Il déambule sans savoir

Où poser son regard

Sa main est tendue

Vers la ligne qui fuit

Et dans ses yeux

Le funambule du soir

Voit dans le noir

Le soleil briller

Les étoiles conviées

A briser la nuit

Font son fil invisible

Fragile et tremblant

Il danse, il chante

Sur un contre jour 

Et dans l'azur

Sonnent les cloches

De l’état d’urgence

L'aile de la colombe

Ombre les paupières

Portant des promesses

Au fond de ses poches

Le funambule se fait jour

Il cherche et trouve

En soulevant la roche

L'inaltérable fleur

De ses rêves limpides.

  

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 17:46

Pictures26.jpg  © Tous droits réservés Imagin'Air 

 

C’est là bas

Aux confins du temps

Là où tout est transparent

Sur un bout de rêve

Un enfant est assis

Son regard porte au loin

Bien au-delà d'ici.

 

Il est un lac fragile

 A l'onde miroir

Et rives brumeuses

Où quand tombe le soir

Dans un tintement d'air

On voit danser des fées.

 

Et le petit garçon

Regarde émerveillé

Le lac alors s'agite

L'eau se fait profonde

Un visage d'homme

Se dessine sur l'eau

Il ressemble à l'enfant

Qui un jour sera grand.

 

Cet instant enchanté

Ne dure que le temps

D'une étoile filante

C’est un étrange voyage

Pour l'enfant de l'étang

Que ce lien éphémère

Entre hier et demain

Qui souffle sur le présent.

 

Les brumes du lac

Doucement s'évaporent

Les lueurs bleutées

Annoncent l'aurore

Et l'enfant engourdi

Doucement se réveille

Se lève sans un mot

Et rêveur il s'en va...

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article

Pages