Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Peu Sur Moi

  • : Monde Imagin'Air
  • Monde Imagin'Air
  • : Des photos et des mots ou des mots et des photos...un partage au goût de l'émotion de l'imagin'Air
  • Contact

 pour devenir

 

Merci pour vos visites.

En Juillet 2012

 vous avez été

403 visiteurs

à tourner ces pages

et 20983 visiteurs

depuis la création

de ce poétic'blog.

L'imagin'air continue

à produire des mots

qui se fondent

dans l'horizon

 

ceux de tous...

 


   

Ce n’est pas simple
De partir en voyage.
Pas si simple
Quand la destination
Est l'île de la sérénité.
Libres de s'accrocher
Pour un temps à la forme, 
A la couleur d'un nuage,
Perdu dans un aplat de bleu,
Au dessin des collines lointaines,
Pensées aléatoires,
C'est avec des mots
Posés, parfois osés,
Toujours partagés
Que nous donnons un corps 
A notre espérance...
C'est ça..
Le monde Imagin'Air !

 

Dans Le Temps

26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 06:06

 

 

images2-copie-1.jpgUne image par rime...

© Imagin'Air

 

Les fumeurs tapinent devant les bars,
Les opportunistes baisent les pieds des souverains,
Les lanternes s'habillent de destinées inconnues,
Les demeures blanches espèrent une couleur,
Les libertés encaissent un autre éternel,
Les prénoms cherchent un ciel pour naître,
Les noms s’échangent pour mieux renaître.
Les mains éprises se prennent en mains,
Les yeux enclins clignent des mirettes 
Les terres désirées se font marquises
Et loin de tout ça les asservis,
Laissent leurs entraves aux biens pensants,
Pendant qu’en ces temps nos songes exquis,
Sèchent aux vents de l'incommensurable.
À perte de vue les mots tricotent des phrases,
Au mélange des propos se confond le paysage
De cette vision, je retiens l’essentiel
L’horizon qui se dessine dans de petits riens.

 

 

 

 

 

Ces petits riens de Françoise Hardy 

  

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 21:59

autolouange5 

 

Tu vois c’est bête parfois,
On dit des choses comme ça,
Comme on effleure des doigts.
Des mots aux quels
On ne pense pas vraiment,
Des trucs qui paraissent évidents.
« Je te téléphone demain »…
Tu vois c’est bête parfois,
On se parle comme toujours,
On raccroche comme d’habitude,
On n’entend pas l’autre soupirer.
C’est bête tu sais l’existence,
On ne pense pas que l’autre crève.
On a juste des moments à soi,
Déposés par les années.
Mais on ne pense pas,
Comme si c’était normal
Cette accumulation de non-dits.
Comme si à trente six ans
On ne comptait que jusqu’à trente six…

Cette pensée t’a été mortelle,
Il t’aurait suffi de croire
Que compter jusqu’à cent
Protégerait ce que tu aimes.
Tu vois c’est bête parfois,
On fait comme ça, on agit,

On se coupe du temps
Qui ôte le souffle et tous les liens
Alors forcément, le lendemain
Le ciel nous tombe sur la tête,
Sur le cœur, sur le corps entier,
Et c'est tout le paysage qui est à l’envers,
C’est le monde qui est transformé.
On mesure rarement ce que l’on « s’aime »,
On l’apprend à la douleur récoltée.

 

Tu continues à me manquer.

                                                                                                                                                        

Tu nous as quitté le 22 décembre 1997...

 

Toi Mon frère...  

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 06:22


autolouange2-1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Réveil troublant
Au mitan de la nuit,
Morphée s’en est allée
Vers d’autres horizons,
Me sortant de mes songes.
Impression étrange
D’une chute infinie,
Vertige accéléré
Par l’attraction lunaire.
Le monde des ombres,
Cherche à convaincre,
Laissant mes yeux
Explorer les contours,
Deviner mes secrets.
Dans la ronde du noctambule,
Au diable les préjugés
Qui tirent les anges par les ailes,
Vouant  leurs âmes aux étoiles.
Dans le mystère de la nuit,
Morphée m’est  revenue
Mes paupières ont reçu
Quelques poussières célestes,
Me plongeant à nouveau
Dans un sommeil inattendu,
Laissant le film des ombres,
Sans fin et suspendu
Au fil de mes nuits blanches.

 

 

Ecoutez  " Les Bras de Morphée " 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 07:50

 

Mes images7-1

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Un coin azuré sans nuage,

Dans l’aube à peine éveillée,

Saisit les pas chamarrés

Qui se perdent dans la lumière.

La page s’écrit dans l’évaporé

Du flou invisible d’une aubade.

On a envie de dire haut les mains

Pour arrêter la virade des angoissés.

On a envie du jaune lové de rouge,

De la lente magie du soleil et du jour,

Qui offre au temps présent, l’éternité.

On voudrait gommer l’excès de vide

Et les rêves tordus aux angles morts

Qui de manière invisible,

Cognent et percutent.

La fièvre du samedi soir monte d’un cran,

La page vierge fait son sauve-qui-peut, 

La main fébrile chargée d’espérance

Goûte à la poudre d’escampette

Offrant aux aveugles une nouvelle voie

Et à l’inattendu d’autres voix.

Nous, fous de nos enivrements 

Nus, à faire rougir le soleil,

Prenons soin de ne pas trébucher

Quand nous jouons à saute-mouton

Sur les nuages du grand horizon.

 

 

 

 

 

.

Ecoutez " Nuage Noir " par Benjamin Biolay  

 

  

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 10:41

Mes images1

 

Suave inspiration

Extrême ondée

Amalgame sensuel

Comme deux corps.

Envies, désirs, rives

Les mots se confondent

Dimension suggestive

L'imagination mène au trouble

Les rimes se métissent

Les intuitions les plus intimes

S'entrelacent dans un jeu raffiné

Le regard les perçoit,

Les dénude peu à peu,

On aime, on fait bourlinguer

Notre intime trouvaille,

Les yeux se ferment

L’ironie de vie en naît,

La main frôle les mots,

Déposant une soif de consumer,

Pour sur le dernier vers

Laisser des empreintes de feu.

Le bien-être vient surprendre,

La vague de plaisir nous envahit,

Le dernier mot se termine sur un soupir...

 

   

 

 

 

Ecoutez les mots vous chanter...

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 10:35

collage4.jpg

 

© Tous droits réservés Imagin'Air

 

 

Entend cette parole,
A l’arrimage si fragile.
Il est un regard,
Qui se découvre
Grandit d’avoir vu.
Juste un regard
Qui se lève ou s’embue.
Il est  celui qui est en face
Le miroir des sentiments
Empreint de reflets
Qui révèlent en silence
La profondeur de ton âme.

Écoute cette parole...
Si tu ne l’entends pas,
Ecoute encore plus fort.
Il est ce ténébreux visage
Qui porte le nom d’un chemin.
Celui qui s’offre et se prend
Car il conduit là où tu sais.
Il est l’emblème d’un combat,
Qui ne cesse que lorsqu’enfin,

Deux inconnus se réfugient
Aux bras l’un de l’autre…
Sous leurs espoirs, ils sont nus.
L’un est aérien,
Il est pollen, il est marin.

Il est le sang aux veines du monde.
Sous ses pieds

Chaque terre porte un nom,
Dans son regard, tout existe.
L’autre est mouvement,
Entre amarres et horizon.
Il est  un  mystère
Que l’on ne peut dévoiler,

Sans briser à jamais
Le chemin qui mène à lui.
L’un est chacun de nous,
Qui désire le lendemain,
Comme autrefois

Et pour toujours.

L’autre c’est toi...

   

  

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 09:12


Mes-images2-1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air

 

Une prise de conscience
Quand je ferme les yeux,
Nul autre existant
N’est plus sensible
Qu’une étendue sereine.
C’est un mystère sans fond,
Loin d’un passé décoloré.
Mon esprit lévite
Telle une méduse bleue

Et la légèreté d’être 
En forme de filaments,
L’agite calmement.
Des ondes positives
M’accompagnent ici et là
Mais qu’annoncent-elles ?
Un picotement aux joues
Une rougeur, une chaleur

Je suis en sain amour.
Mes yeux s’ouvrent,
Je pousse la porte
Tu es là…


Ecoutez le langage du cerveau..

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 19:34
coeur amour© Tous droits réservés Imagin'Air

 

   

   Ils ont voulu, être
Pas juste, un et un
Mais ensemble.
Ils ont voulu
Etre nous
Pas ce nous
Dicté de coutumes,
Mais celui qui touche,
Le nous de l’amour

Délié et intemporel,
Le nous au présent
Sincère, sans prédiction.
Ils ont rêvé de ces émotions
Qui se vivent intensément
Jusqu’au bout des ongles,
Ils ont misé sur l’aubaine
D’une veine qui palpite
Ils ont trouvé l’artère
Qui conduit à l’amour.
Ils auraient voulu
Etre près de tous,

Et pourtant, ils sont loin
Sur un petit nuage
Au-dessus de tout
Loin de la terre
Qui se terre
C’est le bonheur
A bout de souffle…

 

 

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 22:34
Mes-images6-1.jpg© Tous droits réservés Imagin'Air 
 

  

 
C’est une évasion volée,
Un luxe qui s’accorde

Dans les premiers rayons
Du jour, au premier soleil,
C’est une façon insouciante
De prendre son croissant
Le nez collé sur la vitre
Pareil au papier collant
D’une vieille affiche nicotinée.
A la même heure précise,
De tous les jours qui coulent
L’homme boit son noir serré
Épiant les passants esseulés.
Son regard quitte sa tasse,
Dans le reflet de sa cuillère,
Il se fait surprendre
Par une petite robe crème
Qui traverse la rue.
La brise joue avec l’étoffe
Qui ondule à chaque pas.
De son poste retranché
Il trouve l’apparition plaisante,
Exposée à la grâce du jour.
Un coup de vent inattendu
S’enroule dans le vêtement,
Soulève le fluide tissu
Dévoilant une dentelle
Savamment cachée.
Il savoure son café
Captant pour son imagination
L’image de cette robe légère,
Croustillante tel un croissant,
Et de cette fine dentelle,
Semblable à un filet de crème.

  

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 10:11


Mes images

 © Tous droits réservés Imagin'Air 

 

Souverain couplet,
Circonspect sursaut,
Tu bascules nos sens
Par une habile cabriole.
Les vagues se houlent
Au-dessus de nos corps,
Étourdissant nos cœurs
Retournés par le ressac.
Mélodie livrée des cieux,
Des musiciens et poètes
T’ont sortie des sentiers
Pour venir s’échouer
Dans nos oreilles purifiées.

Douce à nos haliotides,
Tu as le son qui touche
Et les sens se propagent

Comme un intime voyage.
On s’entend se susurrer
Des aubades nouvelles,
On se surprend à pianoter
Sur des touches tactiles
Bercées par des frissons,
Où la musique se transe
D’accords clandestins
Qui invitent les amoureux
Au pied du ciel de lit

A des ébats audacieux.
Envie de douceur,
D’une symphonie calme,
Mon âme, se serre à toi
Et oublie le diable
Qui en a fait sa proie.
Souverain couplet,

Tu nous as fait passer
Du trépas à la vie
Par une habile cabriole.

 

 

Repost 0
Published by Imagin'Air - dans Créations
commenter cet article

Pages